Campagne “Rues aux écoles” : où en est-on ?

Accueil E Sensibilisation E Campagne “Rues aux écoles” : où en est-on ?

Campagne “Rues aux écoles” : où en est-on ?

17/01/2024

L’association Respire, engagée à réclamer des améliorations dans les rues aux abords des écoles depuis 2019, a rencontré des succès notables ces deux dernières années. En plus d’une petite vidéo bilan, vous trouverez ci-dessous un récapitulatif détaillé des réalisations marquantes de cette période !

Journées de mobilisation 

Sur 2022-2023, l’association Respire a été contactée par de nombreux parents d’élèves qui ont bénéficié d’un accompagnement pour les aider à obtenir des aménagements visant à limiter la circulation automobile dans les rues des écoles. Cela s’est concrétisé dans certains cas par une journée de mobilisation visant à sensibiliser les autres parents, le personnel d’école et les élu-es  :

  • En 2022, 23 écoles se sont mobilisées, une fois en mai et une fois en octobre
  • En mai 2023, 10 écoles ont renouvelé la dynamique

Le contenu de la journée de mobilisation a été très varié d’une rue à une autre, car chaque évènement est imaginé par les parents et adapté en fonction de leurs besoins, de leurs envies et de leurs disponibilités (café des parents avec tracts, atelier de jardinerie, de maquette, de plans de circulation, pétition, jeux d’enfants etc). De manière générale, les actions ont duré entre une demi-heure et une heure trente devant les écoles, à l’heure d’entrée ou de sortie scolaire, et se sont déroulées dans la bonne humeur et la convivialité ! Consultez le CR détaillé ici.

Photographie ©Benoît Derouet – Rue Martel, Paris 10, 12 mai 2022

Aménagements obtenus

Pour fêter la nouvelle année et vous donner de l’inspiration pour la suite, nous vous dévoilons plus de détails sur les aménagements obtenus par les parents suivis par Respire en 2022-22023 !

Carte aménagements 2022

5 aménagements ont été obtenus, mais pas encore réalisés à ce jour :

  • Rue Béranger (rue aux écoles fermée) : prévue dans le cadre du programme Embellir Votre Quartier, la rue a fait l’objet d’une phase de concertation début 2023. Une Rue aux Écoles est prévue dans la rue Franche Comté, perpendiculaire à la rue Béranger, afin de bénéficier aux enfants de l’école du 5 et du collège 3 rue Béranger, avec des travaux programmés pour 2024-2025.
  • Rue Martel (rue aux écoles temporaire, mise en place de barrières amovibles) : en 2022-2023, une rue aux écoles temporaire a été mise en place aux horaires de dépose scolaire par les parents d’élèves. Afin de soutenir et pérenniser l’initiative, des barrières amovibles sont prévues par la mairie en 2024 dans le cadre d’Embellir Votre Quartier.
  • Rue Vauvenargues (rue aux écoles fermée) : après de longs mois d’incertitude dus à la présence de La Poste dans cette rue, l’annonce de la fermeture du bas de la rue Vauvenargues a finalement été faite. Cette nouvelle vient couronner de succès la mobilisation des parents, qui date de mai 2022 !
  • Carrefour Brunet-Compans (sécurisation du carrefour, amélioration de l’avenue du Général Brunet) : initialement, la rue Compans était déjà intégré au dispositif Embellir Votre Quartier au démarrage de la concertation. Grâce à la mobilisation des parents, l’avenue du général Brunet a finalement été également intégrée et doit faire l’objet d’ateliers de concertation plus poussés pour être apaisée avec des travaux prévus entre 2024 et 2025.
  • Quartier Vitruve (adaptation du plan de circulation rue de Bagnolet et rue aux école rue de la Réunion) : dans ce cas-là, l’implication des parents et autres riverain-es du quartier a permis d’intégrer un quartier entier dans la phase EVQ ayant démarré en 2022 ! Ce cas-là est d’autant plus intéressant qu’il montre l’intérêt qu’il y a à agir à l’échelle du quartier et pas seulement de la rue : le fait d’apaiser une rue stratégique va permettre de tarir le trafic sur d’autres et montre que la rue aux écoles n’est pas la seule solution pour diminuer la pollution aux abords des écoles.

2 aménagement obtenus réalisés :

  • Rue Alphonse Baudin (création d’un “plateau piétonnier” au droit de l’école, 20km/h, plantation de végétation et d’arbres) : la rue Alphonse Baudin a bénéficié d’un apaisement de type « Zone de rencontre » avec des aménagements assez qualitatifs. Les retours des usager-es ne sont néanmoins pas encore très satisfaisants, car des poids-lourds circulent toujours et le trottoir n’a pas été suffisamment étendu à leur goût.
  • Rue d’Orsel (rue aux écoles fermée en cours d’aménagement) : rue phare de mobilisation de l’année 2022, la rue d’Orsel a rapidement été choisie pour devenir une rue aux écoles « modèle », bénéficiant d’un réaménagement complet. Les travaux comprennent notamment la plantation de 250 m2 de végétation en pleine terre.

2 autres aménagements obtenus :

  • Rue Dombasle (plan de circulation) : inversion du sens circulation dans la rue Dombasle pour réduire le trafic de transit entre Dantzig et Convention et labellisation en “rue aux école” de l’avenue Saint Eugénie (une impasse latérale au droit de l’école) mais où aucun aménagement n’a été fait pour permettre aux enfants de se réapproprier la rue.
  • Quartier Simplon (rue aux école fermée) : une rue aux écoles est envisagée dans le quartier, mais pas dans la rue Boinod comme préconisé initialement par l’association. La création d’une rue aux écoles dans ce quartier pourrait être couplée à un changement du plan de circulation afin de bénéficier à l’ensemble des établissements scolaires, nombreux dans ce secteur.
Carte aménagements 2023

5 aménagements obtenus pas encore réalisés à ce jour :

  • 236 Belleville (sécurisation carrefour, mur végétalisé) : il est envisagé la suppression de trois places de stationnement devant l’école afin de sécuriser la traversée piétonne ainsi que la végétalisation du mur de la cour d’école dans le cadre du budget participatif.
  • Rochechouart (apaisement de la rue) : la mairie s’est engagée à aller plus loin dans l’apaisement de la rue, après avoir aménagée un plateau piétonnier en automne 2023
  • Pelleport (voie bus réservée)
  • Lesseps (agrandissement trottoir) : une circulation alternée sera mise en place sur la rue de Bagnolet, à la sortie de la rue Lesseps, afin de sécuriser les cheminements des enfants
  • Croulebarbe : la réalisation d’un projet de trottoir traversant est envisagée dans le cadre d’Embellir Votre Quartier, des ateliers de concertation devraient être prévus en 2024

1 autre aménagement obtenu :

  • Rue Rochechouart (apaisement de la rue) : un plateau piétonnier a été créé lorsque la rue a été réouverte après plusieurs mois de fermeture pour travaux. Les demandes des parents mobilisés ont ainsi été partiellement satisfaites, mais la mairie s’est engagée à aller plus loin dans l’apaisement de cette rue dont la fermeture est impossible car traversée par un itinéraire de bus

3 réunions obtenues en mairie :

  • Collège Clémenceau dans la rue des Poissonniers
  • École polyvalente rue de Monceau
  • Ecoles Pompidou à Colombes

Enseignements : les facteurs de réussite d’une mobilisation

Des mobilisations régulières sur le temps long

Vous le constatez sur la première carte, les victoires ont été plus nombreuses en 2022 qu’en 2023, pour la bonne raison que la plupart des aménagements obtenus ont été demandés en 2021 ou même avant. En effet, un certain nombre de blocages techniques ou politiques apparaissent généralement dans un premier temps et nécessitent ensuite plusieurs mois ou années avant d’être résolus. Le rôle d’une association comme la nôtre prend alors toute son importance afin de relancer les sujets, de remobiliser régulièrement ou même de trouver de nouveaux parents susceptibles de porter un projet lorsqu’une partie du groupe se démobilise sur le temps long.

Des parents directement investis auprès des élu-es

Les arguments portés en faveur d’un aménagement auprès des élu·es sont toujours plus percutants lorsque les rendez-vous sont réalisés en présence de parents ou d’habitant·es qui utilisent quotidiennement les rues et peuvent témoigner de problématiques très locales. Grâce à leurs connaissances du fonctionnement de leurs quartiers, les usager·es sont légitimes à faire remonter des informations que les décideurs publics n’ont pas forcément en tête lorsqu’ils arbitrent un projet.

Multiplication des interlocuteurs

La multiplication des prises de contacts avec divers élu·e·s ayant différentes délégations (urbanisme, école, sécurité, environnement, etc) permet d’augmenter les chances d’obtenir un rendez-vous, des informations voire même un soutien.

S’inscrire dans le cadre “Embellir votre quartier” 

A Paris, le dispositif Embellir Votre Quartier a fourni un cadre formel grâce auquel les parents ont trouvé des interlocuteurs attentifs à leurs demandes. Le dispositif permet à la fois de réunir tous les acteurs (Hôtel de Ville et mairies d’arrondissements), de fournir une enveloppe budgétaire et de rassembler facilement de nombreux usager·es à l’occasion des réunions publiques organisées.

Extrait du compte-rendu de la restitution d’Embellir Votre Quartier Croulebarbe-Butte aux Cailles (13e) dans lequel les parents mobilisés et l’association Respire sont cités

Multiplier l’usage des dispositifs de concertation 

En parallèle, nous invitons les parents à ne pas seulement participer au dispositif EVQ mais aussi à passer par tous les canaux possibles : budget participatif (même si les projets de rues aux écoles n’y sont pas éligibles), conseils de quartier, conseils d’école, autres réunions ou évènements publics en présences d’élu·e·s, etc, l’idée étant de se faire connaître et d’obtenir le soutien d’un maximum de monde, et de faire exister la mobilisation par tous les moyens possibles.

Étude quantitative et bilan à mi-mandat 

Entre mars et juin 2023, Respire a mené une étude quantitative servant de bilan à mi-mandat sur l’état d’avancement du dispositif Rue aux Écoles (à consulter ici). Les résultats de cette étude, qui a également été reprise par Le Parisien, soulignent la nécessité d’accélérer la mise en œuvre du dispositif afin de parvenir à l’objectif fixé de 300 rues aux écoles d’ici 2026. A noter que cette étude exclue les rues d’écoles déjà piétonnes avant 2020 car nous souhaitions montrer les efforts fournis depuis le démarrage de la mandature, ce qui explique que les chiffres mis en avant ne sont pas les mêmes que ceux de la Ville de Paris ou des mairies d’arrondissement. 

Mise à jour de l’Observatoire des rues aux écoles  

En vue de la mise à jour prévue de l’Observatoire des Rues aux Écoles en janvier 2024, Respire a évalué toutes les rues aux écoles de Paris. Cette nouvelle version offrira une connaissance approfondie de chaque rue aux écoles réalisée à Paris, permettra aux parents de s’appuyer sur ces cas pour demander des aménagements pertinents dans leurs rues d’écoles et donnera une nouvelle vue globale sur l’avancement quantitatif du dispositif.

Engagez-vous !

Pour conclure, participez-vous aussi activement à la démarche en répondant à notre formulaire ci-dessous ! Votre contribution permettra d’identifier les rues et établissements présentant des problèmes de sécurité routière et de pollution de l’air, jouant ainsi un rôle essentiel dans la mise en oeuvre de solutions adaptées et durables.

À lire également

En route vers l’écomobilité scolaire

Depuis quelques décennies, une tendance inquiétante se dessine : la diminution significative des déplacements actifs des enfants, tels que la marche...

> tous les articles