Covid-19 et pics de pollution : une procédure à réformer

Accueil E Sensibilisation E Covid-19 et pics de pollution : une procédure à réformer

Covid-19 et pics de pollution : une procédure à réformer

24/08/2022

L’association Respire appelle à une réforme en urgence de la procédure de gestion des pics de pollution.

La pollution de l’air tue. C’est ce que démontre Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au CNRS, dans une étude du 23 août 2022 avec des chercheurs du CNRS et de l’Inserm sur les liens entre les pics de pollution et la mortalité aggravée du Covid-19. D’après la publication, la mortalité est 5 fois plus importante en cas de fort pic de pollution aux particules fines PM2,5 dans les grandes villes.

« L’analyse montre un phénomène accru de mortalité environ une semaine après l’apparition d’un fort pic de pollution, qui décroît une fois le pic de pollution passé, sur toutes les villes étudiées en Europe de l’ouest. » explique Jean-Baptiste Renard.

Lorsque la pollution de l’air est mauvaise, la mortalité liée au Covid-19 semble donc se rajouter aux conséquences sanitaires habituelles liées à l’exposition aux particules fines (maladies respiratoires, crises cardiaques, AVC etc.). La population est donc surexposée en cas de pic épidémique.

Pourtant, le gouvernement n’a toujours pas déployé de politiques publiques ambitieuses pour améliorer la qualité de l’air en France, malgré sa double condamnation par le Conseil d’État en 2021 et la Cour de justice de l’Union européenne en 2019.

« Il faut réformer complètement la procédure de gestion des pics de pollution en France pour adopter des mesures automatiques et contraignantes qui protègent la santé de la population. » alerte Tony Renucci, directeur général de Respire.

A quelques mois de l’hiver et de la recrudescence des virus hivernaux, et alors que François Braun, ministre de la Santé, annonce aujourd’hui même une 8e vague de Covid-19 à l’automne, il est urgent d’agir.

C’est pourquoi l’association Respire, sur la base de cette étude et des prochains travaux de Jean-Baptiste Renard sur les pics de pollution sur une vingtaine de villes en Europe de l’ouest, proposera au gouvernement une nouvelle procédure de gestion des pics de pollution à l’automne, en termes de méthode, gouvernance et communication à la population, afin de limiter les effets de la prochaine tempête épidémique.

À lire également

Lancement d’une assistance juridique

C'est avec grand plaisir que nous vous annonçons la réouverture de l'assistance juridique Respire.   Pour toute interrogation juridique liée à des...

Rejoignez le mouvement #RespireDay

Changez vos habitudes de consommation et dites STOP A LA LIVRAISON A DOMICILE Le transport de marchandises représente 25 % des émissions de CO2 en...

> tous les articles