Révision de la directive sur la qualité de l’air : la santé doit être la priorité

Accueil E Sensibilisation E Révision de la directive sur la qualité de l’air : la santé doit être la priorité

L’association Respire estime que la proposition de la Commission européenne pour réviser la directive sur la qualité de l’air n’est pas assez ambitieuse face à l’urgence sanitaire

La Commission européenne a présenté aujourd’hui sa proposition de révision de la directive sur la qualité de l’air.

Malgré l’ambition affichée de s’aligner sur les recommandations de l’OMS, les valeurs limites annuelles proposées les dépassent toujours. Les seuils proposés de particules fines PM 2.5 ou de dioxyde d’azote sont deux fois plus élevés que les recommandations de l’OMS mises à jour en septembre 2021.

Par ailleurs, la Commission prévoit de fixer un objectif plus ambitieux de « zéro pollution pour la qualité de l’air » à atteindre au plus tard en 2050, et aucune valeur limite n’est fixée pour les particules ultrafines.

« Malgré des avancées, la proposition de la Commission ne prend pas le parti de l’urgence sanitaire. L’ambition d’un alignement total sur les recommandations de l’OMS doit être assumée ! » plaide Tony Renucci, directeur général de l’association.

À lire également

> tous les articles