Verdissement des flottes : Respire soutient la PPL Adam sous conditions

Accueil E Sensibilisation E Verdissement des flottes : Respire soutient la PPL Adam sous conditions

Verdissement des flottes : Respire soutient la PPL Adam sous conditions

26/04/2024

L’association Respire appelle à soutenir la proposition de loi Adam sur les flottes automobiles professionnelles, examinée le 30 avril à l’Assemblée nationale. Toutefois, elle conditionne son soutien à une version ambitieuse qui permette d’accélérer et de contrôler le verdissement des flottes pour l’ensemble des acteurs, y compris les VTC et les taxis.

Dans son livre blanc publié en juillet 2023, l’association Respire, en partenariat avec Clean Cities et la Fabrique des mobilités, avait déjà recommandé de rendre contraignant le verdissement des flottes professionnelles (entreprises, administrations, taxis et VTC) imposé par la loi d’orientation des mobilités en instaurant des contrôles et des sanctions.

En effet, l’enjeu pour les prochaines années est que les entreprises accélèrent leur rythme d’électrification afin que les ménages qui auront encore besoin d’une voiture aient accès à des véhicules électriques abordables.

La proposition de loi du député Damien Adam va donc dans le bon sens et permettrait d’alimenter le marché de l’occasion des voitures électriques dans les prochaines années.

L’association Respire conditionne son soutien à la proposition de loi sous deux conditions afin de ne pas réduire son ambition :

  • L’éco-score doit être maintenu pour inciter les entreprises à se tourner vers les véhicules électriques les moins polluants et les plus légers ;
  • Les taxis et VTC doivent être réintégrés dans les obligations de verdissement des flottes, disposition supprimée lors de l’examen en Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

« Le verdissement des flottes des professionnels et entreprises ne peut s’envisager qu’en intégrant la nécessité d’aller vers des véhicules électriques et plus légers, notamment via l’éco-score, et doit concerner tous les acteurs, y compris les taxis et VTC ! Nous soutiendrons tous les amendements allant dans ce sens pour peaufiner la proposition de loi Adam ! » réagit Tony Renucci, directeur général de l’association Respire.

À lire également

> tous les articles