Vers une ville apaisée : Mobilisations citoyennes devant les écoles parisiennes pour la votation sur les SUV

Accueil E Sensibilisation E Vers une ville apaisée : Mobilisations citoyennes devant les écoles parisiennes pour la votation sur les SUV

Vers une ville apaisée : Mobilisations citoyennes devant les écoles parisiennes pour la votation sur les SUV

26/02/2024

Le 29 janvier 2024, l’école publique Tandou maternelle/primaire a été le point de départ d’une série de mobilisations de la coalition La rue est à nous dans des rues aux écoles parisiennes pour sensibiliser les citoyens aux risques représentés par les SUV, en vue de la votation du 4 février organisée par la mairie de Paris

Ces actions, déployées également devant l’école publique Jeanne d’Arc le 30 janvier et dans la rue Belzunce à proximité de l’école publique Belzunce le 2 février, ont été l’occasion de proposer des activités variées, allant d’une exposition illustrant les impacts de la voiture en ville sur l’espace public à des animations vélo “tous à vélo IDF” et jeux éducatifs en lien avec la pollution de l’air, ainsi qu’un stand d’expérimentation sur la pollution de l’air avec les petits débrouillards.

Rue de Belzunce, Paris 10 © Photo Respire, février 2024

Rue Tandou, Paris 19 © Photo Respire, janvier 2024

Place Jeanne d’Arc, Paris 13 © Photo Respire, janvier 2024

Cette mobilisation visait notamment à souligner l’importance de protéger la santé des enfants en créant des espaces urbains apaisés plus sécurisés. En effet, les SUV, en plus d’émettre davantage de particules fines du fait de leur poids important, représentent un risque accru pour la sécurité routière, notamment devant les écoles.

Au cœur de l’événement, une exposition intitulée “Pourquoi cette énorme voiture dans une rue aux écoles ?!” prend vie. Une installation grandeur nature d’un SUV, sujet à la mesure votée le 4 février, est exposée pour illustrer visuellement l’encombrement de l’espace public causé par ces véhicules. 

Place Jeanne d’Arc, Paris 13 © Photo Respire, janvier 2024

Conçue avec soin, la voiture en carton représente symboliquement le passé, une époque où les rues étaient entièrement dédiées aux voitures, privant les enfants de leur espace de jeu et de déplacement. Elle incite à la réflexion sur la transformation progressive des espaces urbains, où l’espace autrefois monopolisé par les voitures est restitué aux enfants, piétons et cyclistes. La vision optimiste d’une ville où cette voiture en carton deviendra un lointain souvenir, exposée comme une pièce de musée parmi d’autres vieilles machines, suscite l’espoir d’un futur plus équilibré. 

Rue Tandou, Paris 19 © Photo Respire, janvier 2024

Souvenons-nous qu’il y a quelques années encore, une grande partie de la surface des rues aux écoles était dévolue au stationnement (ce qui était d’autant plus le cas lorsque des SUV dépassaient de leurs emplacements) !

Cette mobilisation a porté ses fruits puisque 54,55 % des parisien-nes ont approuvé le dimanche 4 février, le triplement du tarif de stationnement pour les plus gros véhicules. Pour plus d’infos, 

À lire également

En route vers l’écomobilité scolaire

Depuis quelques décennies, une tendance inquiétante se dessine : la diminution significative des déplacements actifs des enfants, tels que la marche...

> tous les articles